Hier soir nous avons fêté l'anniversaire de Copine (alias ma meilleure amie pour qui j'avais fait le billet les insdispensables de ma cuisine). Comme elle aime beaucoup les coccinelles (elle en a d'ailleurs offert 3 à bébé d'amour dont 1 géante), j'ai décidé de tenter le gâteau coccinelle...

J'ai en effet depuis des années un livre intitulé gâteaux rigolos, mais je n'avais encore jamais osé me lancer... Là, j'avais une occasion en or de tenter un truc dingue !! (vous voyez les images de la photo? eh bah au lieu de faire une grenouille ou une citrouille, vous imaginez une mignonne petite coccinelle dont je ne monterai pas la photo pour respecter le droit d'auteur).

Me voici donc en train de préparer mon premier Victoria Sponge cake, que je fais cuire dans un saladier en verre pour avoir 1/2 sphère (1h30 de cuisson à 160° car un saladier est bcp plus profond qu'un moule). Les proportions étant différentes de celui de Pascale, voici ce que j'ai utilisé: 250 g de farine fermentante + 125 g de farine normale. 250 g de beurre mou battu avec 250 g de sucre (je n'ai mis que 200g). 4 oeufs que l'on ajoute 1 à 1 avec à chaque fois 1 cuillère de farine (on ajoute à la fin la farine restante).

12_sph_re

Je laisse refroidir sur une grille puis je coupe en 3 épaisseurs

3_parts

J'imbibe d'un coulis de framboise et je rajoute des fruits rouges pour le fun

nappage_fruits_rouges


Jusque là, pas trop difficile... Pas de soucis non plus pour la confection du fondant: 1 blanc d'oeuf et 2 cuillères à soupe de glucose mélangés petit à petit avec 500 g de sucre glace

fondant2


Et c'est là que l'horreur commence: je n'ai que du colorant liquide qui non seulement détrempe le fondant qui se met à coller (un peu de sucre glace et ça repart) mais surtout ne colore pas en rouge mais en rose...

fondant_rose

De la même manière, il m'est impossible d'obtenir de la pâte noire pour les points et je n'aime pas la réglisse donc ce sera une coccinelle un peu space (très en adéquation avec la gay pride qui se tient justement pendant mes galères).

cocci_1cocci_3

cocci_2

En plus, pour une raison inconnue (enfin non, quand on voit les proportions du gâteau et qu'on ajoute 500 g de glaçage on comprend mieux) c'est le gâteau le plus lourd que j'ai jamais vu...

Petit mari chéri, très inspiré, m'a même dit: "c'est pas une coccinelle, c'est une klougcinelle" (mouarfff, qu'est-ce qu'on rigole)... Eh bah même pas vrai en plus !!!

int_rieur_cocci

C'était bon, plus léger que ce qu'on pouvait supposer et pas écoeurant du tout (forcément, je me suis refusée à tartiner de crème au beurre).

A refaire donc, rien que pour maîtriser la coloration du fondant !!